PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée estivale

Aller en bas 
AuteurMessage
Juliette Saladin
Corps enseignant
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Arrivée estivale   Dim 6 Aoû - 18:58

Juliette s’arracha du taxi surchauffé avec un soulagement palpable. L’effervescence de la circulation parisienne avait rendu le trajet depuis la gare particulièrement éreintant. La jeune femme n’avait jamais supporté la chaleur estivale. Portant doucement son mouchoir à ses tempes, elle leva les yeux pour la première fois depuis son arrivée dans le hall de l’Institut d’Etudes Magiques Supérieures de Paris. Ce qu’elle y vit lui fit lâcher ses valises.
Ayant évidement quelques connaissances dans le domaine artistique, elle était parfaitement en mesure d’apprécier sans mièvrerie la fresque qui se déployait sur le gigantesque plafond.

*C’est un ravissement* pensa-t-elle, hochant lentement la tête à la vue du reste de la pièce. Les teintes ardentes des murs offraient un contraste du plus bel effet avec les icônes peintes du plafond. C’était exquis. Véritablement.

Les yeux toujours fixés sur la magnificence du hall, Juliette entreprit à petits frottements mesurés de donner meilleure allure à la robe ébène qu’elle portait ce jour-là – et que l’interminable périple en taxi avait passablement défraîchi. C’était une robe simple, une robe de voyage en vérité mais quelque chose (la coupe, peut-être) suggérait nettement l’ancienneté de sa conception. La jeune femme détacha le regard d’un imposant escalier de pierre et se saisit des malles ancestrales que la stupeur lui avait d’abord fait lâcher.

*Et maintenant ?*

Elle considéra l’immensité dépeuplée du hall d’entrée avec une soudaine appréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléanore Desomeubaie
Directrice générale, inclinez-vous !!
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
¤ Localisation ¤ : Partout me croiser vous pouvez... Car vous surveiller mon devoir est...
¤ Niveau ¤ : Directrice en charge de l'IESMP
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Dim 6 Aoû - 22:55

[Arg!! J'avais commencé un magnifique message... mais suite à une fausse manip', il a disparu... et je dois recommencer...]

Alors qu'un lourd silence de plomb planait au dessus du hall, vidé de ses élèves par la chaleur que procuraient les larges fenêtres de style Renaissance, des pas se firent entendre. Des petits pas, doux et fins, règuliers, comme rythmés par un métronome. Mais aussi fins qu'ils soient, ces pas résonnaient dans l'immense hall disproportionné, comme des coups de marteaux sur des plaques de pierre. Oui, c'est cela, comme si un tailleur solitaire effectuait son travail en silence. Autant vous dire que ce son, allié au fait que le hall soit vie, n'était pas des plus rassurant.

Mais laissons-là nos discussions sur ce que voyait la jeune Juliette Saladin, afin de nous intéresser à la vision qu'elle eut sous les yeux, quelques secondes plus tard. Soudain, les pas s'arrêtèrent et en levant les yeux vers le haut du grand escalier de marbre blanc, on put voir une femme... ou peut-être était-ce un fantôme. La lumière crue et chaude de l'été, arrivant par une des fenêtres en haut de l'escalier monumental, s'était brusquement assombrie, comme si d'un coup, la lune avait caché le soleil.
Un hâlo de lumière entourait cette tâche sombre sur le marbre blanc, comme si le sculpteur de l'escalier avait incisé un bloc de jais dans le marbre des marches, créant un contraste plutôt étrange. Mais après quelques seconde, lorsque les yeux se furent habitués à cette forte lumière, les contours de l'esprit, de la femme, se firent plus distings.
En haut des marches, immobile, se tenait une femme vêtue tout de noir, comme une veuve. Une cascade de cheveux ébênes coulait sur ses épaules, coiffée d'un voile mordoré, qui couvrait aussi son visage dont on devinait les contours blanchâtres. Le reste du corps n'était qu'une succession de tissus auburn, enchevêtrés d'une manière telle qu'il en était difficile de savoir s'ils contenait un quelconque morceau de chair humaine.
Le seul indice de la réalité de cette apparition était le mouvement lent d'un éventail de dentelle noire, qui s'agitait doucement et faisait voleter quelques-unes des mèches de la nouvelle venue.

Soudain, le silence, qui était retombé, fut coupé par une voix monotone, celle de la 'tâche sombre' :

"Bienvenue, mademoiselle Saladin. Je vous attendais."
Ceux qui la connaissait aurait deviné le petit sourire énigmatique qui se dessinait sur les lèvres de la directrice de l'IESMP.

_________________
O straniero avventuroso, due possibilità ti vengono offerte : suonare la campana e aspettarti il pericolo o domandarti, fino alla follia, cosa sarebbe successo se l'avessi suonata.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iesmp.forum2jeux.com
Juliette Saladin
Corps enseignant
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Lun 7 Aoû - 12:50

Juliette frissonna brusquement, surprise d'apercevoir celle qui était vraisemblablement la directrice de l'Institut en haut des marches de pierre. Elle eut un signe de tête courtois. A entendre le bruit feutré des petits pas, elle eut plutôt cru voir paraître une enfant.

"Merci de votre accueil. Mademoiselle Desomeubaie, je présume ?" fit la jeune femme, la pâleur de son visage soudain rehaussée d'un sourire cordial.

Il fallait reconnaître que l'apparence de la nouvelle venue était des plus stupéfiantes et Juliette songea soudain qu'elle aurait elle-aussi méritée d'être admirée, à l'instar des oeuvres d'art qui peuplaient la pièce. Ce n'était pas tant qu'elle était belle - c'était une notion tellement floue -, plutôt tellement... étrange... Son apparence semblait modelée, travaillée dans un souci d'esthétisme auquel Juliette ne pouvait qu'adhérer.
Ses lourdes malles en main, elle entreprit de gravir les escaliers, tentant tant bien que mal de dissimuler l'occillation perpétuelle de son équilibre que la faiblesse de sa constitution lui imposait. Une fois arrivée en haut du long escalier, elle sourit à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléanore Desomeubaie
Directrice générale, inclinez-vous !!
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
¤ Localisation ¤ : Partout me croiser vous pouvez... Car vous surveiller mon devoir est...
¤ Niveau ¤ : Directrice en charge de l'IESMP
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Lun 7 Aoû - 15:50

Eléanore regarda sa nouvelle collègue du haut de l'escalier. Cette dernière entreprit de gravir les marches jusqu'à sa hauteur, sans que la directrice de l'IESMP ne fasse d'autre geste que celui d'agiter son éventail.
Lorsque la citoyenne belge fut à sa hauteur, Melle Desomeubaie stoppa son geste et entreprit de fermer son éventail, le rangeant dans l'un des plis de tissu qui formait son vêtement. Elle sortit ensuite sa baguette. Alors qu'elle chuchotait une incantation, les malles que Juliette Saladin avait soulevées difficilement jusqu'en haut de l'escalier se mirent à léviter, virevoltant à quelques centimètres du sol en marbre et délestant leur propriétaire de leur poids. C'est à cet instant que la voix monotone de la directrice de l'école européenne se fit à nouveau entendre :

"Bienvenue parmi nous."

Il était étrange d'entendre des paroles de bienvenue venant d'une personne dont le visage n'exprimait aucun sentiment, comme une porte close. Mais Eléanore Desomeubaie ne s'attarda pas sur ces paroles. Elle reprit aussitôt :
"Je suis désolée de ne pas pouvoir vous accueillir dans de meilleures conditions. La chaleur est vraiment harassante."
Alors qu'elle disait ces mots, elle sortit à nouveau son éventail et entreprit de se rafraîchir un peu le visage. Mais, chose étrange encore une fois, la directrice de l'IESMP ne semblait pas souffrir de porter des habits si étoffés. Elle fit quelques pas vers Juliette Saladin et prit à nouveau la parole :
"Mais j'en oublie de me présenter comme il se doit. Je suis bien Eléanore Desomeubaie, directrice de cet établissement, représentante de la France au CEM et professeur de droit. Mais je pense qu'il vaudrait mieux que nous ne nous attardions pas dans le hall : c'est une vraie fournaise. Que diriez-vous d'aller dans le parc? Nous avons fait en sorte qu'un léger vent rafraîchissant y souffle. Nous y serons à l'aise."

[Hum... Je réfléchis encore au moyen que nous allons adopter pour ne pas ouvrir, encore un fois, un nouveau sujet. Deux solutions : on continue sur celui-ci... ou on le déplace dans le forum du parc... Mais à vrai dire, ce n'est pas très important!^^

_________________
O straniero avventuroso, due possibilità ti vengono offerte : suonare la campana e aspettarti il pericolo o domandarti, fino alla follia, cosa sarebbe successo se l'avessi suonata.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iesmp.forum2jeux.com
Juliette Saladin
Corps enseignant
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Mar 29 Aoû - 20:15

Juliette secoua doucement la tête, quelques mèches de sa coiffure soignée se mouvant près de ses tempes avec une élégance discrète. Fallait-il qu'elle ait perdu contact avec la Communauté Magique si longtemps pour que des gestes aussi naturels qu'un sortilège de lévitation lui soient devenus étrangers... Mais elle n'aurait que trop l'occasion de reprendre ses habitudes enfouies.
Lorsque la directrice fit allusion à l'intensité de la chaleur, la jeune femme acquiesça d'un signe de tête. Elle appréciait toujours de rencontrer des individus hostiles à la saison chaude... Peut-être cela lui semblait-il le signe distinctif d'un certain angle de vue, d'un idéal...

"Je vous suis volontiers, Mademoiselle la Directrice. J'avoue que cette chaleur m'est tout aussi pénible."

La mention d'un parc aux moyens de ventilation magiques lui arracha un nouveau sourire. Comme il serait doux de retrouver le monde des sorciers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléanore Desomeubaie
Directrice générale, inclinez-vous !!
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
¤ Localisation ¤ : Partout me croiser vous pouvez... Car vous surveiller mon devoir est...
¤ Niveau ¤ : Directrice en charge de l'IESMP
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Mar 29 Aoû - 20:53

[Nous resterons donc dans ce topic... Du moins, si cela ne te semble pas gênant.]
[Avant toutes choses, je tiens à signaler que nous sommes déjà au premier étage, puisque Juliette a gravi l'immense escalier de marbre...]

Eléanore Desomeubaie prit sa nouvelle collègue au pied de la lettre. Dès que Melle Saladin eut terminé de parler, la directrice de l'IESMP commença à bouger. Et ce fut les mêmes sons étranges, comme un marteau sur une enclume, que la belge put entendre, alors que s'installait une semi-silence entre les deux femmes et que la 'femme-fantôme' commençait par s'engager dans un premier couloir.
Au fond de celui-ci se trouvait un escalier de pierre ancien, qui n'ouvrait pas sur l'extérieur. C'est en commençant à gravir ces marches, munie de sa baguette 'allumée' d'un sort de Lumos, qu'Eléanore prit de nouveau la parole :

"Comme vous l'avez remarqué, j'essaie d'éviter les escaliers trop chauds. Nous avons la chance, entre le premier et le second étage, de possèder beaucoup d'escaliers aussi différents les uns que les autres, et qui offrent des qualités et des défauts différents. Autant exploiter les ressources de cette magnifique bâtisse pour se rafraîchir."

Lorsque les deux femmes arrivèrent sur le palier du second, Eléanore ne put résister à l'envie de faire visiter cet étage. Elle s'expliqua :

"Si je souhaite vous faire connaître ces salles, c'est parce qu'elles vont vous être très utiles."
Arrivée à la moitié du couloir attenant à l'escalier, Eléanore tourna sur la droite, puis se retrouva devant une porte en hêtre peinte en blanc et sculptée -sur son contour- de petits coquelicots peints en rouge et vert. Elle dit :
"Voici la salle de culture générale, où vous enseignerez. Pour le moment, j'ai fait fermer les rideaux pour ne pas que la pièce ne se réchauffe de trop, ... mais c'est une pièce très claire, d'habitude."

La directrice ouvrit la porte, ouvrant sur un trou noir. Car, en effet, venant de ce couloir éclairé par quelques fenêtres, on ne pouvait distinguer efficacement la pièce. Eléanore Desomeubaie y pénétra tout de même. Dans les secondes qui suivirent, les rideaux s'ouvrirent, laissant place à une grande pièce organisée comme suit. La salle avait la forme d'un petit amphithéâtre : des escaliers descendait jusqu'à une estrade qui comportait quelques bibliothèque et plusieurs coffres en bois, ainsi qu'un tableau noir, tandis que les murs étaient occupés par une succession de bancs en pierre, où -on le devinait- les élèves devaient s'assoir. Eléanore Desomeubaie, une fois qu'elle eut fini de laisser entrer la lumière chaude dans la pièce, laissa sa voix traîner sur le sol bien ciré de l'estrade :
"Qu'en dites-vous? Je trouve cette pièce agréable et je pense que le travail y sera tout aussi sympathique."

_________________
O straniero avventuroso, due possibilità ti vengono offerte : suonare la campana e aspettarti il pericolo o domandarti, fino alla follia, cosa sarebbe successo se l'avessi suonata.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iesmp.forum2jeux.com
Juliette Saladin
Corps enseignant
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Mar 29 Aoû - 23:26

[Pas du tout, à ta guise]
[Eh oui, comme je suis un être potentiellement doté d'intelligence, j'ai bien compris que nous nous trouvions au premier Laughing ]

Juliette emboîta immédiatement le pas à Eléanore Desomeubaie, curieuse de connaître le reste de l'imposante bâtisse. La magnificence des halls d'entrée, souvent ostentatoire, témoignait toujours d'une volonté d'impressionner le visiteur, jouant le rôle d'une habituelle poudre aux yeux avant la visite de réalités moins poétiques. Au fur et à mesure de leur ascension vers le deuxième étage de l'Institut, la jeune femme ne remarqua pourtant aucun détail qui aurait pu démentir la noblesse esthétique dont elle avait mentalement paré les lieux. L'escalier de pierre et le palier sur lequel il débouchait, quoique sombre, conservait cette aura d'ancienneté, de richesse feutrée, qu'elle avait tant apprécié dans le hall d'entrée.
Lorsque la directrice poussa la porte délicatement ornée de ce qui serait sa salle de classe et que la lumière des fenêtres troua l'obscurité persistante de la pièce , Juliette, dans un élan enfantin, dut se retenir pour ne pas pousser des cris de contentement.
"Agréable" était un doux euphémisme. Enseigner entourée par tant de faste était un privilège inattendu pour un professeur aussi attentif à la parure que pouvait l'être la jeune femme.

"A dire vrai, je ne saurai trouver les mots pour vous exprimer mon ravissement. Cette pièce est si... romanesque. Je ne peux que vous remercier de mettre à ma disposition un tel lieu."

La voix de Juliette, courtoise, convenante, aurait pu être froide, comme administrative, si elle ne s'était voilée d'une nuance particulière. Une certaine fraîcheur, peut-être, croisée d'élans mal maîtrisés et de propension à l'émerveillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléanore Desomeubaie
Directrice générale, inclinez-vous !!
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
¤ Localisation ¤ : Partout me croiser vous pouvez... Car vous surveiller mon devoir est...
¤ Niveau ¤ : Directrice en charge de l'IESMP
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Dim 24 Sep - 19:36

[Comme tu l'as dit : 'potentiellement'... *siffle* Arg... O.o ]
[Enfin une réponse, vas-tu dire!!]

Eléanore Desomeubaie s'illumina -enfin... autant qu'elle le pouvait, c'est à dire qu'elle eut un frisson rapide et que l'on put voir une étincelle au fond de ses yeux de jais. Cette professeur avait vraiment des préoccupations qui se rapprochaient de celles d'Eléanore et semblait très intelligente. Eléanore, tout aussi blanche et brune qu'elle était, se tourna vers sa collègue et lui dit, de son habituelle voix monotone -ce n'est pas parce qu'elle appréciait le caractère de la belge que la directrice allait d'un coup sauter de joie dans la pièce en chantant à tue-tête...- :
"Il est vrai que cette pièce est un ravissement. J'ai pris un soin tout particulier à ce que ce petit amphithéâtre soit réservé à la culture générale. Non pas que les autres salles de cours ne soient pas aussi belles, mais je pense que la pièce où auront lieu les cours de littérature et d'art doit être des plus accueillantes car les élèves ne sont pas habitués à cette matières puisqu'ils ne l'ont jamais suivie."

Après un long moment où Eléanore Desomeubaie observa avec circonspection l'ensemble de la pièce, elle continua :
"J'ai apporté un soin tout particulier à ajouter de nouvelles matières comme le droit -dont j'occupe la chaire- ou la culture générale dans le dossier complet que j'ai défendu au CEM. Je trouve cela très important que les élèves de l'IESMP, censé devenir l'élite du monde sorcier, possède une certaine culture qu'on leur apporte peu dans les écoles de premier degré et connaisse un minimum le monde qui les entourre. En tout cas, je suis extrêmement heureuse que cette salle puisse vous plaîre. Mais vous aurez tout loisir de la découvrir par vous-même un peu plus tard."

La directrice de l'IESMP commença à remonter les marches jusqu'à la porte de la salle. Elle sortit sa baguette et prononça une incantation. Les rideaux commencèrent à se fermer lentement.
"Si vous le voulez, nous pouvons visiter la bibliothèque qui se trouve au troisième étage et qui est magnifique, elle aussi. J'y passe beaucoup de temps. Mais nous pouvons aussi monter directement au quatrième étage dans le parc si vous avez trop chaud."

_________________
O straniero avventuroso, due possibilità ti vengono offerte : suonare la campana e aspettarti il pericolo o domandarti, fino alla follia, cosa sarebbe successo se l'avessi suonata.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iesmp.forum2jeux.com
Juliette Saladin
Corps enseignant
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Lun 2 Oct - 13:39

[Méchant, va^^]
[Yipeeeee Fête ]

Les yeux d'Eléonore Desomeubaie semblèrent s'illuminer soudainement, évoquant à Juliette un soudain rayon lumineux venu frapper un tableau, donnant à la scène qu'il représentait une nouvelle profondeur. L'éclat n'avait duré qu'un instant mais le regard attentif, esthète de la jeune femme n'eut aucun mal à le saisir. Elle regretta seulement sa fulgurance, qui l'empêchait d'apprécier tout à fait la modification qu'il apportait au visage de son interlocutrice dans son ensemble.
Elle écouta les paroles de celle-ci avec une attention soutenue avant de répondre :

"Il est vrai que mes futurs élèves n'auront aucune notion de littérature. L'université bruxelloise où j'enseignais auparavant comptait des jeunes gens bien plus spécialisés, ayant étudié les lettres dans le cadre scolaire depuis des années. La Communauté non-magique accorde bien plus d'importance à la culture littéraire que nous ne le faisons. En tant que bibliophile, je ne peux m'empêcher de déplorer cet état de fait, même s'il faut reconnaître que les jeunes sorciers ont bien d'autres notions à étudier."

Tandis que la lumière qui avait fusée dans la pièce s'évanouissait peu à peu, elle emboîta le pas à la directrice de l'Institut, la longueur ébène de sa robe bruissant légèrement au contact des marches de pierre. Elle se retourna pour embrasser la pièce d'un dernier regard avant que les rideaux à présent clos ne la rendent à son obscurité première.

"Je crois que les chaleurs les plus harassantes ne sauraient avoir raison de mon intérêt pour les bibliothèques. Aussi permettez-moi d'accepter votre première proposition avec intérêt."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléanore Desomeubaie
Directrice générale, inclinez-vous !!
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
¤ Localisation ¤ : Partout me croiser vous pouvez... Car vous surveiller mon devoir est...
¤ Niveau ¤ : Directrice en charge de l'IESMP
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Mer 11 Oct - 22:31

[Je sais... La méchanceté fait partie de mon 'petit plus'... huhu!! (mais j'suis pas si méchant que ça au fond...^^*)]
[Encore une réponse, me diras-tu...^^]

Eléanore Desomeubaie se tourna furtivement vers sa collègue.
"Bien, allons à la bibliothèque dans ce cas."

La jeune femme se dirigea donc, après avoir fermé la porte de la salle de culture générale, vers un escalier en colimaçon en pierres blanches.
"La bibliothèque se trouve au troisième étage. Vous y trouverez aussi trois salles de cours : droit, métamorphose et Soin et Etude des Créatures Magiques. La bibliothèque est cependant la salle la plus grande de cet étage. Du moins, si on peut la qualifier de 'salle'. En effet, pour créer un si grand espace, les architectes engagés par le CEM ont complétement redéfini l'espace de ce troisième étage, en veillant à sauvegarder l'aspect général du bâtiment, puisqu'au niveau architectural, notre objectif était de rendre à ce bâtiment, abandonné depuis un peu plus d'une cinquantaine d'années, une nouvelle jeunesse tout en adaptant sa structure à l'installation d'une école en ces lieux. Mais ici, nouvelle jeunesse ne signifiait pas dénaturation du cadre. En effet, le bâtiment devait -c'était une de nos préoccupations majeures- garder une certaine unité architecturale, dont le ton était donné par le hall d'entrée et l'extérieur du bâtiment. Pour le moment, les travaux de réadaptations et de rénovations n'ont pas encore été achevés car cet hôtel particulier est très spacieux et nous avons pour le moment assez de salles, mais mon but est, dans la mesure du possible, de rendre un certain éclat à cette place, qui en bénéficiait au cours de la Renaissance."

Lorsqu'elle eut terminé son petit discours sur l'architecture de l'IESMP, les deux femmes étaient arrivées au troisième étage. Eléanore continua ses explications dans les couloirs :
"Ainsi, comme je vous l'ai expliqué, les architectes ont revus la disposition complète de l'étage, consacrant une vingtaine de salles -d'anciennes chambres- à cette bibliothèque. Lors de la réabilitation des lieux, ils ont arrondis chaque pièce afin d'y accoler des étagères, ce qui donne une succession de pièces ovales dont les murs sont remplis de livres."

Les deux femmes arrivèrent devant une double-porte recouverte de cuir rouge. Sur le côté droit, une plaque dorée indiquait : "<~ Bibliothèque". Eléanore poussa la porte, comme si elle était accoutumée à cet endroit. Elle continua :
"En ce qui concerne la décoration, les tons de mise sont le rouge et les sols ont pour la plupart gardé leur parquet d'origine."
La différence de température entre le couloir, éclairé mais non illiminé par de multiples vitres, et la bibliothèque était flagrante. Ici, il faisait beaucoup plus chaud... Mais la vue était magnifique. Une succession de multiples étagères tapissait les murs des pièces ovales. A perte de vue : des livres. De toutes formes, toutes couleurs... Et une lumière intense, agréable malgré la chaleur cuisante.
"Pour ce qui est de la collection, les différentes bibliothèques sorcières des ministères de la magie des pays du CEM ont contribué fortement par des dons à remplir ces étagères. Ensuite, deux pièces de la bibliothèque sont remplies d'oeuvres d'une collection moldue privée rachetée par l'IESMP et les bibliothèques des écoles de magie nationales nous ont offert différents livres de base sur la magie et ses différentes pratiques. Enfin, j'ai commencé à recueillir des livres adaptés à un niveau supérieur en magie." finit par dire la directrice.

[Un long message... d'ailleurs, mes parents me font remarqué qu'il faut que je l'arrête rapidement...]

_________________
O straniero avventuroso, due possibilità ti vengono offerte : suonare la campana e aspettarti il pericolo o domandarti, fino alla follia, cosa sarebbe successo se l'avessi suonata.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iesmp.forum2jeux.com
Juliette Saladin
Corps enseignant
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Lun 16 Oct - 14:22

Juliette ramena une mèche échappée de son chignon complexe derrière son oreille et entreprit de suivre la directrice dans les escaliers de pierre blanche, s'efforçant d'écouter et d'assimiler la suite continue d'informations déversée par celle-ci.

*Troisième étage, Droit, Métamorphose, Soin aux Créatures Magiques... Et bibliothèque, donc.*

Elle accueillit sa remarque sur le souci de ne pas dénaturer l'architecture initiale du bâtiment avec une certaine réserve, qu'elle ne manifesta pas cependant de manière ouverte. Elle avait tant entendu ce genre de déclarations par le passé, pour tomber finalement sur des lieux défigurés, à la modernisation dégradante... Mais il fallait bien avouer que, depuis le début de la visite de l'Institut, l'architecture l'avait laissée davantage ravie que navrée.
Lorsqu'elles parvinrent au niveau d'une double porte, que recouvrait un cuir écarlate, Juliette sentit son coeur se serrer, imperceptiblement. Elle ressentait toujours un certain émoi avant de pénétrer dans une bibliothèque, si peu fournie soit-elle. Un sentiment à la fois trouble et un peu mièvre l'amenait à croire que les livres l'appelaient. La lumière de la bibliothèque envahit ses yeux brusquement, avec intensité. Tandis qu'elle plissait les yeux pour mieux distinguer le contenu des étagères, le serrement dans sa poitrine s'intensifia douloureusement. Des livres, aux couvertures anciennes ou plus récentes (*moins belles*, ne put s'empêcher de songer la jeune femme) reposaient sur la multitude d'étagères, formant ce qui lui sembla être un cocon parfait -beauté littéraire et architecturale, que pouvait-on demander de plus à une telle pièce ?

"Pourrais-je voir ces deux pièces en particulier ? Il me serait utile de prendre rapidement connaissance de leur contenu, de manière à connaître approximativement les ouvrages que mes élèves auront à leur disposition pour leurs recherches."

Elle comptait bien revenir le plus souvent possible en ce lieu pour explorer les trésors qu'il ne manquait probablement pas de contenir, mais la perspective de quitter la bibliothèque sans avoir un aperçu de son contenu, au moins en ce qui concernait sa discipline, l'aurait laissée tout à fait navrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléanore Desomeubaie
Directrice générale, inclinez-vous !!
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
¤ Localisation ¤ : Partout me croiser vous pouvez... Car vous surveiller mon devoir est...
¤ Niveau ¤ : Directrice en charge de l'IESMP
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Mer 18 Oct - 22:14

La directrice de l'Institut d'Etudes Supérieures Magiques de Paris, aussi déplacée qu'elle était dans cet espace chaud et accueillant, posait son regard froid sur les étagères de la bibliothèque. La directrice, depuis que cet espace qui privilégeait la lecture avait été créé, n'avait de cesse d'assouvir sa soif de lecture. Et dire qu'à cinq ans, elle ne savait pas encore lire... Pour elle, cela représentait une énorme perte de temps! Combien de livres aurait-elle pu assimiler en un mois, un an ou encore deux ans de plus de lecture? Lorsqu'elle était à Beauxbâtons, elle avait compensé son abscence de véritables amis par une présence très assidue à la bibliothèque de l'école française de premier cycle. Une fois sortie de l'IESMP, elle avait campé dans différentes bibliothèques autour du monde, avide de savoir, d'histoires,... et de livres en tout genre.

Lorsque Juliette Saladin lui proposa de visiter un peu les différentes salles, Eléanore leva les yeux vers sa nouvelle professeur.

"Allons-y... C'est toujours un plaisir de faire le tour d'une bibliothèque."
Eléanore, ombre dans ce tableau de lumière, commença à se déplacer. Elle entra dans une enfilade de pièces ovales, certaine d'être suivie de la professeur de culture générale. Certaines des pièces, qui comportaient moins de fenêtres, étaient plus sombres. Dans d'autres, Eléanore et son accolite trouvèrent des tables rondes et des chaises de travail. En réalité, si un mot pouvait être utilisé pour décrire cet endroit, Eléanore, de toute l'intelligence dont elle faisait preuve, n'aurait pas pu le trouver. Pour elle, une bibliothèque était comme un nid, un cocon ravivant en elle la soif de savoir, la vie. Mais ici, l'ambiance était encore différente : studieuse mais accueillante, la bibliothèque était à la fois rangée et en désordre. Pour trouver les mots permettant de décrire l'esprit de ce lieu, il fallait ainsi employer des oxymores et opposer certains termes.

Enfin, après quelques minutes de flannerie -car Eléanore éprouvait une sensation de bien-être (bien que peu apparent) dans cet endroit et donc ne pouvait y avancer d'une allure rapide...- dans les rayons de livres, la directrice s'arrêta enfin. Sur les murs, les livres avaient des noms qui sont communs aux moldus : Les misérables, de Victor Hugo, la série des Rougon Macquart de Zola... mais aussi l'essentiel de la littérature anglaise avec des auteurs comme Sheakespeare ou encore les écrits italiens où Machiavel, Manzoni et Pirandello cotoyaient Italo Calvino ou Primo Levi. Chaque pays avait son étagère, plus ou moins remplie, de livres de romanciers, philosophes ou essayistes.

"Nous y voilà." dit simplement Eléanore Desomeubaie, fière de ce qu'entreposaient ces rayons de livres plus ou moins récents.

_________________
O straniero avventuroso, due possibilità ti vengono offerte : suonare la campana e aspettarti il pericolo o domandarti, fino alla follia, cosa sarebbe successo se l'avessi suonata.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iesmp.forum2jeux.com
Juliette Saladin
Corps enseignant
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Mar 24 Oct - 11:04

Juliette avait suivi docilement la directrice de l'IESMP à travers la succession de pièces ovales, où la lumière du jour perçait plus ou moins. L'allure d'Eléanore Desomeubaie n'avait rien de diligente et la jeune femme avait calqué ses pas sur les siens, heureuse de pouvoir ainsi contempler plus à loisir le contenu des étagères de la bibliothèque. Elles longèrent ces étagères, leurs yeux s'attardant sur les tranches, ouvragées ou non, des livres et grimoires entreposés. Enfin, elles parvinrent aux rayonnages consacrées à la littérature non magique. Le coeur de Juliette se serra plus encore à la vue de ces oeuvres familières, reproduites dans des éditions particulièrement admirables.
Elle se dirigea instinctivement vers l'étagère consacrée aux auteurs français, posant un regard d'enfant sur les livres anciens qui avaient entre autres pour titres Phèdre, Aurélia ou Huit-clos, admirant avec une ferveur particulière une version intégrale des Fleurs du mal reliée de cuir pourpre. Après avoir pris rapidement connaissance du contenu de cette étagère, elle passa aux auteurs anglais : Shakespeare, Oscar Wilde, les soeurs Brontë... Son contentement se muait peu à peu en une intense jubilation tandis qu'elle soumettait brièvement à son observation avide les étagères latine, grecque, italienne, allemande... Elle s'arrêta une nouvelle fois aux français, embrassant du regard Boris Vian et Simone de Beauvoir, avant de se tourner vers la directrice.

"Tout ceci est... admirable..." souffla-t-elle doucement, consciente de l'euphémisme flagrant que constituait cette affirmation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléanore Desomeubaie
Directrice générale, inclinez-vous !!
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
¤ Localisation ¤ : Partout me croiser vous pouvez... Car vous surveiller mon devoir est...
¤ Niveau ¤ : Directrice en charge de l'IESMP
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Mer 15 Nov - 21:18

[Et oui... Un peu long pour répondre... mais là quand même!! Fête ]

Eléanore n'était pas peu fière de l'effet que la bibliothèque avait produit sur la belge. Il était vrai que la bibliothèque n'était pas Eléanore et qu'Eléanore, à l'inverse, n'était pas la bibliothèque, mais il arrivait parfois à la directrice de s'identifier à l'école : pour elle, la réussite de cette école, c'était sa réussite. (Et elle n'avait pas tout à fait tort... car elle avait bien compris les manoeuvres politiques qui l'avaient amenée à s'occuper de l'établissement. Sa réussite politique dépendait en partie de la capacité de l'école à se faire connaître et à se développer. C'était ainsi : on avait voulu la 'coincer' en l'éloignant de la pure politique, mais Melle Desomeubaie n'allait pas se laisser faire ainsi...) Bref, toujours est-il qu'elle éprouvait une certaine fierté, d'une part par cette parallèle entre sa propre personne et l'école -donc la bibliothèque- et, d'autre part, parce qu'elle avait largement supervisé l'échat des différents livres. Cette lueur dans les yeux de Melle Saladin, ce regard d'enfant -comme si la professeur de culture générale avait encore dix ans et qu'elle se retrouvait dans un magasin de 'sucreries diverses' (c'était ainsi qu'Eléanore appelait les bonbonneries, qu'elle n'avait jamais fréquenté, ni durant son enfance, recluse dans la petite maison jurassienne, ni depuis qu'elle était entrée à Beauxbâtons, parce qu'elle n'en avait pas éprouvé le besoin une fois habituée à la vie en société...)- apportèrent à la directrice de l'IESMP une satisfaction, d'autant plus grande qu'elle savait Juliette Saladin connaisseuse.

Bien sûr, la femme-esprit se garda bien de laisser paraître un quelconque sentiment de fierté par son visage ou son regard, et encore moins par sa voix qui, monotone, se lança dans une brève réponse :

"Il est vrai que ce rayon est l'un des plus intéressants, puisque les élèves ne sont pas habitués à lire la littérature moldue."

Elle avança dans l'autre pièce :
"J'ai tenté de classer les oeuvres moldues suivant un ordre précis, mais peut-être pourrez-vous m'en conseiller un autre. En effet, j'ai, dans la première alcove que nous avons visité, rangé les oeuvres de civilisation occidentale : européennes, nord-américaines, etc. tandis que dans cette pièce, j'ai choisi d'entreposer les oeuvres de civilisation orientale. Bien sûr, ayant racheté une collection privé européenne, la pièce concernant l'occident est plus fournie que celle concernant l'orient -Asie principalement-, ce qui me fait penser que l'ordre que j'ai choisi n'est pas le meilleur."

_________________
O straniero avventuroso, due possibilità ti vengono offerte : suonare la campana e aspettarti il pericolo o domandarti, fino alla follia, cosa sarebbe successo se l'avessi suonata.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iesmp.forum2jeux.com
Juliette Saladin
Corps enseignant
avatar

Nombre de messages : 36
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Jeu 7 Déc - 17:47

[Idem^^ Désolée Embarassed ]

Juliette avait gardé les yeux posés sur le visage de la directrice de l'Institut, lequel restait figé dans la même étrangeté impassible. Pratiquait-elle l'Occlumancie pour que ses traits soient aussi peu perméables aux émotions qui la traversaient ? Cette absence d'expressivité aurait pu être atterrante venant d'un individu à l'apparence sans attrait. Mais, pour Juliette, appliquée au visage d'Eléanore Desomeubaie, elle était fascinante.
Dans une impulsion courtoise, la jeune femme baissa les yeux. Visage atypique ou pas, il était peu convenable d'observer les gens si consciencieusement.
Elle avança dans la pièce consacrée à l'exposition des ouvrages orientaux à la suite de la directrice et répondit de la voix un peu lente qui lui était habituelle :

"A vrai dire, contrairement à la majorité des enseignants en Lettres, je n'ai pas l'obsession des classifications. Celle-ci pose peut-être un problème de répartition dans l'espace, en effet. Toutefois, elle me semble plus appropriée que pourrait l'être une organisation strictement alphabétique, qui laisserait peu de place à la notion de culture et de courants esthétiques et artistiques. Une classification par époque pourrait remplir plus complètement ce dernier critère mais, tout comme l'ordre alphabétique strict, elle supposerait la proximité d'oeuvres totalement différentes."

Elle eut un léger sourire, le regard tournés vers les précieuses étagères.

"J'avoue qu'accoler Henri Michaux à Yukio Mishima ne manquerait pas de me choquer. Mais cela est peut-être une faiblesse du bibliophile que de chercher du sens là où le bon sens suffirait."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eléanore Desomeubaie
Directrice générale, inclinez-vous !!
avatar

Nombre de messages : 323
Age : 28
¤ Localisation ¤ : Partout me croiser vous pouvez... Car vous surveiller mon devoir est...
¤ Niveau ¤ : Directrice en charge de l'IESMP
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Arrivée estivale   Dim 24 Déc - 21:57

[Qui a dit que nous étions rapides? Perdu? ]

Eléanore Desomeubaie quitta un instant des yeux les différents livres, pour se tourner vers la professeur de culture générale. Celle-ci chercha à voix haute quelle pourrait être la meilleure classification des livres moldu, tout en disant qu'elle n'appréciait pas vraiment les classifications. Lorsqu'elle eut terminé, Eléanore prit à nouveau la parole, glissant ses yeux aux couleurs des ténèbres et sans signe de vie dans ceux de Juliette Saladin :
"Si je souhaiter mettre en place une classification, c'était essentiellement pour faciliter la tâche des élèves dans leurs recherches. Personnellement, je me souviens de l'emplacement de chaque livre de cette bibliothèque, puisque c'est moi qui les ait rangés ici, même si je ne les ai pas tous lus, à mon grand désespoir. Mais bien sûr... Toute classification a ses défauts, et j'ai dû passer en revue les quelques méthodes que vous avez citées. La classification par ordre alphabétique aurait pu sembler la plus appropriée. Cependant, si les oeuvres avaient été classées ainsi, aucune information très intéressante n'en serait ressortie. En outre, la classification par époque possèdait les défauts que vous avez cité. J'ai donc opté pour celle par civilisations."

La directrice fit une courte pause, car, comme tout bon homme -ou femme- politique, Eléanore connaissait un minimum de réthorique. Elle savait qu'il fallait souvent laisser à son auditoire un temps de réflexion, afin de comprendre les idées exposées. Par ailleurs, elle savait par expérience que ce temps, placé entre les différentes idées d'un développement long, permettait une bonne compréhension de ce dernier. Aussi prit-elle le peine de plonger un instant son regard dans les tranches plus ou moins récentes des livres rangés dans les étagères de la pièce de forme ovale. Elle reprit au moment qu'elle trouva le plus adéquat : Juliette devait avoir eu le temps nécessaire pour retourner en elle-même ces quelques informations.
"Une seconde chose était que je ne pouvais superposer deux méthodes de classification. Si une personne classe ses agneaux en deux groupes, les noirs et les blancs. Puis, si, à l'intérieur de ces groupes, il classe les agneaux en fonction de leur poids, il sera d'autant plus difficile de suivre son raisonnement. C'esr pourquoi j'ai ici appliqué la seule classification par civilisation, en la complétant par un classement en ordre alphabétique, qui est une des exeptions à l'exemple précédant car nous sommes relativement habitués à classer chaque groupe par ordre alphabétique."

Le sourire énigmatique d'Eléanore apparut sur ses lèvres. Peut-être cette discussion l'amusait-elle? A vrai dire, Eléanore était capable de discourir de n'importe quel thème, qu'il soit ou non intéressant, en apposant des arguments intéressants. Elle aimait la politique et il lui fallait donc être incollable.
Ayant cependant pitié de sa collègue -et ne trouvant peut-être pas ce sujet des plus intéressants-, Eléanore se décida à ajouter de sa voix sans émotion :

"Mais peut-être avez-vous chaud?"
En disant cela, la directrice de l'IESMP sortit son éventail et commença à produire une brise dans ses cheveux de jais, sans pour autant que l'effet de la chaleur ne se fasse ressentir sur son corps : pas une goutte de sueur, pas de rougeur, ...
"Peut-être voulez-vous, à présent que je vous aie présenter notre bibliothèque, gagner le parc où il fait plus frais?"

_________________
O straniero avventuroso, due possibilità ti vengono offerte : suonare la campana e aspettarti il pericolo o domandarti, fino alla follia, cosa sarebbe successo se l'avessi suonata.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iesmp.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée estivale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée estivale
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IESMP :: Rez de chaussée et cour :: Hall-
Sauter vers: