PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Delcroix Deilaï

Aller en bas 
AuteurMessage
Deilïa
Nouveau[elle] arrivant[e]
avatar

Nombre de messages : 1
Age : 29
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Delcroix Deilaï   Dim 8 Juin - 2:14

I / Partie Civile :



Nom : Delcroix (j’ai oublié de mettre mon nom dans mon pseudo…..^^ »)
Prénom : Deilaï
Sexe : Féminin
Nationalité : Belgique
Age et date de naissance : 5 novembre 1988

II / Physique :


Notre cher Deilaï est charmante. (Bien qu’ayant un style bien particulier.) Elle a des cheveux teints en bleu. (Comme cette couleur ne tiens pas longtemps, elle va toute les 2 semaines chez le coiffeur. ^^ Mais elle finira par décidé de jeter un sortilège pour que la couleur reste.) Sa peau pâle, légèrement bleuté par un sortilège met en valeur ses yeux bleu très foncé, presque noir. Sa silhouette est svelte. Il faut avouer, que sa force peut surprendre certain, car même si elle est assez très maigre, elle est assez très forte. Elle a des formes bien placées, ce qui attire les yeux de certaines personnes. Les gens vont assez difficilement vers elle, pour la simple raison que son style est assez particulier. En plus de se maquiller les yeux en noir, elle s’habille avec des corsets noirs, des jupes ou pantalons (noir), et de grosse chaussure (encore une fois, noir).


III / Histoire :


18 ans (19 le 5 novembre) Deilaï est une jeune fille comme les autres…. Ou presque, car comparé à ses frères, elle c’est une sorcière, tenant ça de sa mère, qui le tenait de sa mère, qui tenait ça de sa mère, etc.….
Commençons par sa naissance… Ce fut une naissance banale, dans une salle d’accouchement, le père tombant dans les pommes pendant l’accouchement, puis le séjour d’une semaine, avec les visites de ses deux grands frères, et de son père, et du reste de sa famille (on ne va pas s’attarder là-dessus.).
Pendant son enfance, elle en a bavé avec ses deux frères (Daniel et Bill, des jumeaux faut le préciser.). Un coup, on la pousse dans la piscine, pour voir si une gamine de 1 an sait nager… (Ils avait 7 ans.) Sa mère fit tout pour qu’elle n’en bave pas trop, mais ce n’est pas toujours évident d’avoir 2 frères. Aussi loin qu’elle se souvienne, elle avait toujours eut des problèmes d’intégration. Le jour de son entrée en maternelle, une gamine l’accusa d’avoir volé sa poupée, ce qui eu pour conséquence de la classé comme pestiférée. Statut qu’elle garda jusqu'à la fin de ses primaires.
C’est à 7 ans, en deuxième primaire, qu’elle découvre ses pouvoirs, en envoyant Bill volé dans les roses. En apprenant ça, sa mère fut catastrophée, ayant toujours caché le monde magique à son mari. 2 mois plus tard, c’est le divorce. Deilaï ne revit plus son père et que rarement ses frères…(ce qui n’était pas trop pour lui déplaire…Mais se retrouver seule avec sa mère, le cœur brisé, n’était pas vraiment le rêve…) Pendant 4 ans, sa mère n’arrêta pas de ramener un homme par semaine, tous l’ignorait, la pauvre enfant dut apprendre à se débrouillé seule.
A 11 ans, elle reçu la lettre d’admission dans une école de magie Belge se situant dans la région de Liège : Belicendre. Dans celle-ci, il y a 3 maisons, le loup, le renard, et le cygne.

Le loup : y sont placé les gens bon, honnête, loyaux,… etc.

Le renard : y sont placé les gens rusé, amateur de mauvais tour mais assez malin pour ne jamais se faire prendre, aimant faire le mur, pour sortir… Aimant s’amuser.

Le cygne : y sont placé les gens de famille noble, généralement, les gens ne venant pas de se milieu sont considéré comme des moins que rien. Alors, ceux-ci sont considérez comme des prétentieux, égoïste, et qui étudie trop.

Elle, elle était chez… les renards. Sont premier souvenir concernant l’école, c’est la façon dont les maisons étaient attribuée. C’est en mangeant une fraise, que l’on se voit attribuer une maison, c’est en mangeant une fraise, que l’on se voit classé au regard des autres. Pendant 6 ans, elle c’est toujours demandé comment fonctionnait ce système, et elle se le demande encore.
Sa première année se passa… comme une première année. Et oui, les premières années sont timide, observent les grands, évitant de se laissé entrainer dans les combine de ceux-ci, apprenant ce qu’on peut faire ou pas, … et tout autre choses comme ça. Deilaï commence petit à petit a se transformé, de petite fille sage, elle passa à rebelle. C’est pendant les vacances qu’elle se changea vraiment.
En revenant pour sa deuxième année, elle était revenue avec les cheveux bleus… et long. Elle avait décidé, comme un bon nombre d’élève, de refusé l’uniforme, et d’affirmer son style.
Pourtant, la deuxième année est encore une année sage comparée à ces 4 dernières années de sa scolarité. C’est à partir de la troisième de l’on commence a sortir avec les mecs, sortir de l’école le soir, a mettre tout les mauvais coups sur le dos des autres maisons,… En quatrième, cinquième, sixième, en sèchent sans difficulté les cours, tout en trouvant le moyen de réussir les examen sans difficulté, et sans triché…. Ce qui à toujours étonner les profs.
A c’est 17 ans, ça mère prit enfin conscience qu’elle avait une fille, mais ne sut comment rattraper son absence… Elle décida donc de lui payer ses études et de l’inscrire à l’IESMP.


IV / Caractère :


Jusqu'à sa première année à Belicendre, cette jeune fille était réservée, timide, et renfermée sur elle-même. C’était une enfant… Solitaire. Elle se débrouillait seule, ne montrant plus ses devoirs à sa mère, car celle-ci n’avait jamais le temps de toute manières. Elle supportait les moqueries des autres, sans broncher, gardant toujours la tête basse, rongée par un sentiment d’infériorité.
Mais cette époque est révolue. Aujourd’hui, cette jeune fille n’écoute plus ce que les autres lui dise. Elle vit sa vie, elle vit l’instant présent, et rarement elle regrettera les choix, et connerie qu’elle a faits et pourrait faire. Elle est maintenant têtue comme une mule, et détestera qu’on démonte un argument à elle. Il est bien sur hors de question qu’elle fréquente quelqu’un avec qui elle a l’impression d’être inférieur, ou supérieur… Elle est pour l’égalité de toutes choses. Elle ne pleure plus depuis longtemps, mais quand elle à envie de pleurer, elle fait de fausse larme avec son maquillage. Sous ses aires de fille qui aime la vie, sous son sourire, il y a un mal de vivre… Une envie d’en finir pour recommencer quelque chose de nouveaux. Elle sourit le jour, devant les gens, pour faire croire que sa vie est le paradis, que la vie est belle, se rebellant quand quelque chose la dérange, répondant aux professeurs, sortant des phrase de philosophie… (Vous y aurez droits quand j’aurais une idée de phrase, dans le rp. ^^) . Mais le soir, les fantômes du passé reviennent la hanter. Une certaine mélancolie s’installe, elle redevient la jeune fille solitaire de son enfance… Elle laisse libre court à sa haine envers son père et sa mère, maudit les années de son enfance… Parfois se demande ce qu’il est arrivé au jumeau… Et éprouve un besoin immense d’oublier tout ça… de trouver quelqu’un qui la sortira de sa solitude… Qui la sauvera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Delcroix Deilaï
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» William Delacroix [ Voleur ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IESMP :: Avant tout... :: Ce qu'il faut écrire... :: Vos présentations-
Sauter vers: