PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Louve

Aller en bas 
AuteurMessage
Louve
Nouveau[elle] arrivant[e]
avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Louve   Dim 5 Aoû - 19:32

I / Partie Civile :


Nom : ?
Prénom :Louve
Sexe :Femminin
Nationalité :Française
Age et date de naissance : 19 ans .13 Décembre 1987


II / Physique :


Ecrivez ici la description physique de votre personnage :Si un mot devait être choisit pour représenter le physique de Louve, le vote serait sans aucun doute unanime sur le mot "sauvage". En effet, il n'est pas très commun... D'ailleurs, au final, on ne retrouve rien de connu dans son physique si particulier... Elle ressemble à une statue, immortalisée dans la pierre pour sa beauté... Pierre... Non, devrais-je dire cristal. Une magnifique statue de cristal vous fait face. Mais décrivons la demoiselle dans les règles de l'Art :

La première chose qui frappe chez elle est cette couleur dominante : Le rouge. Commençons par ses cheveux... Rouge, bien évidement, ils sont assez long, et détachés, ils glissent sur ses épaules, cascadent le long de son dos, caressent ses hanches, frolent ses jambes, et traineraient un bon mètre plus loin derrière elle. Attachés, ils ont l'avantage d'être plus courts, et ils se contenterons d'atteindre le bas de son dos. Ils semblent former des lignes accentuant les contours de son corps, pas désagréable à détailler par ailleurs. Ses yeux, quand à eux, sont de la même couleur, soit rouge... Un rouge sang, un rouge arrogant. Un rouge pur, infini, un rouge qui fait peur, car inhumain, on a peine à comprendre pourquoi ils sont là. Elle possède un regard qui met à la fois mal à l'aise mais qui sait également fasciner par cette lueur inconnue qui y brille au loin. En les voyant, la seule envie de s'y plonger, de venir s'y perdre, de mourir dans cet infini magnifique vous vient, grandiose et attirante. Regard qui vous traverse, à la fois lance de diamant, et voile de soie, à la fois doux et tranchant, avant que vous ne vous aperceviez qu'il n'est rien de tout cela. Il est vide. Aucune vie n'y brille. Est-elle démone ? Tout le laisse à penser, et pourtant elle ne l'est pas. Ensorcelants, dit on parfois... Tout dépend de votre point de vue. Si c'est vous sa victime, alors contentez vous de : Affolant.

Donc, difficile de faire plus étrange... Deux magnifique yeux appronfondis par de longs et magnifiques cils noirs naturellement recourbés, rendant ce regard à la fois secret et vide de sens pour vous, accentuant tout cela, le rendant irrésistible... Ajoutez à cela des lèvres fines, à peine remarquées, touche mignonne contrastant avec le reste... La jeune fille a un tatouage dand le dos (Rouge, hein), qui représente deux ailes de chauve-souris. Mais quant au reste, autant admettre tout de suite qu'un visage ne fait pas tout, lorsque le corps peut se révéler tout le contraire. Grande, bien plus grande que son âge le laisserait entendre - et pour cause, d'un mètre quatre-vingt, en fait - Louve se révèle tout aussi mince sans pour autant perdre de ces formes qui caractérisent si bien les corps de femmes. Son visage peut être froid et impassible, ses formes ne le sont pas forcément... Elle ne doit pas peser bien lourd, et est d'une agilité et d'une souplesse assez surprenante, ainsi que des reflexes impressionants.

Ensuite, décrivons son corps pièce par pièce... Cette statue a plus d'un tour dans son sac, je le crains... A commencer par des pieds souvent placés dans de hautes bottes, silencieuses ou non, ou bien de petites chaussures discrètes, nous pouvons remonter le long d'une cheville gracile et d'un mollet délicat, ce qui ne peut que déjà titiller timidement vos papilles par la soie de sa peau, pour continuer le long d'une cuisse fuselée et de hanches qui ne manquent pas de largeur sans en devenir grosses, suivant naturellement la courbe de ses fesses rebondies et fermes, avant d'arriver à une chute de rein qui a tout du vertige des chutes du niagara et à la cambrure d'un dos parfaitement droit. Et bien que cela seul pourrait déjà vous procurer bien des rêves, sachez que sa beauté ne s'arrête pas que là... En effet, vous pouvez également considérer son ventre plat et sa taille de guèpe. A la suite viennent des clavicules pas trop apparentes accompagnées d'épaules petites à la carrure frèle, des bras délicats et semblant fragiles aux mains longues et fines, sans oublier un cou de cygne, et vous aurez enfin parcourut ce corps de rêve pour revenir à ce visage qu'on ne peut si vite oublier, et qui rends une dimension inquiétante à sa personne, pourtant si bien faite... (XDDDDDDD Ca me fera toujours autant rire). Mais méfiez-vous des apparences, et ne croyez pas que la jeune femme en soit arrivée là dans une splendeur naturelle... Bien sûr que non, elle se contenterait de vous le prouver d'un coup bien placé... Loin de là, donc évidement, car ses muscles n'ont rien de mous, et son corps à été sculpté comme une statue -comparaison déja utilisée pour autre chose- à force d'entrainements physique, que cela soit des multiples sports de combats, aux sports divers, en partant de la gymnastique vers la natation, plus enfin le foot, on enchaîne sur le Kendo, pour glisser vers la danse, pour finir sur l'Athlétisme et j'en passe beaucoup trop... Elle ne cesse de s'entretenir, ayant pour soucis la préservation de ses reflexes et de sa souplesse. Toujours plus vite, toujours plus loin... Toujours plus forte.



III / Histoire :
Tout cela commenca par une journée simple. En fait, les journées n'éxistaient pas plus que les soirées. Car un jour, l'Enfant ouvrit les yeux... Et créea le monde... A sa façon. Le premier jour, elle vit la Terre, et le Ciel. Terre, mère de toutes créatures, bafouée par une race précise, qui se croyait supérieure. Ciel, leu de toutes espérance. Lieux de paix, dans lequel volait quelques créatures pures... Et tuées par ces impures. Le second jour, elle vit la séparation entre la lumière et la nuit. Le Soleil, la Lune. Noir, Blanc. Le choix fut vite fait, et elle apprit à dormir le jour, pour veiller la nuit... Le troisième jour, Elle vit la mer, la pluie, les larmes et les torents... Cela lui suffit à se forger une pensée du monde... Si indefinissable, et pourtant si prévisible... Le quatrième jour, Elle cessa de voir, car voulait arreter de vivre ainsi... Le cinquième jour, elle fut Louve. Et seuls cinq jours suffirent à la faire grandir. Cinq jours important pour elle... Le sixième jour, elle connu l'indécision, et le septième, la séparation. Abandonnée sur la terre, sous la pluie, près d'un oiseau mort, signe de malheur, ces cinq jours furent un souvenir douloureux... Comme le restant de sa vie par ailleurs.



Il y a des peurs que l’on ne peut effacer,
Il y a des larmes qu’on ne peut oublier,
Il y a des moments désormais achevés,
Qui sont à jamais délaissés.

Coule une larme,
Glisse une lame,
Rouge le sang,
Comme le vent…




Un homme passant par là ramasse l'enfant, et lui fait ouvrir les yeux. Yeux rouges. Hantée par le Démon ! Cette fillette est maudite... Par convention, la tuer aurait été le mieux. Mais il choisit de l'adopter. Cette enfant, il ne l'éleva pas, il la dressa. Toujours plus forte, toujours plus rapide, toujours plus gracieuse et invincible. Toujours changeante, jaamis la même, toujours Louve. Plus elle grandit, plus il nota ses capacités à être un animal, docile seulement envers lui... Il apprécia cela. Plus elle grandit, plus ses exercies furent intenses... Pour elle. Plus elle grandit, plus elle était convoitée... Par les autres, mais par lui aussi. Plus elle grandit, plus il l'admirait, la choyait, t devenait possessif. Elle était protégée des regards, puisqu'il se refusait l'idée de la laisser sortir pour que trop d'yeux se posent sur elle... Il se refusait à laisser aux autres admirer sa création. Alors il l'enferma. Elle résista, évidement. Une Louve emprisonnée ? Impossible. Alors il abusa d'elle. Quel jour étais-ce ? Elle ne les comptait plus depuis longtemps. Ce jour là, elle connu pour la premiere fois les larmes, et pour la derniere fois. Elle connu aussi le diamant, et le cristal, les plus solides et les plus purs des pierres. Elle connu nombre de sentiments qu'évoquer ici serait inutile. Et c'est alors qu'elle devint ce qu'elle est. Entre entrainement impossibles, et moments libres, qui n'en était pas, puisqu'elle sentait son corp caresser ses chaines, sa peau se hérisser, sa haine affluer, la jeune louve grandit, et apprit la vie.

C'est pour cela qu'il mouru. Il n'avait plus rien à lui apprendre, alors il avait fini par arrêter les entrainement. Il l'avait pucé, telle une chienne, et elle devait garder son collier sans cesse. Il fut retrouvé un jour après deux jours sans donner nouvelles aux gens, sans sortir de chez lui. Il agonisait, et n'était pas prêt de mourir. Les médecin firent tout pour le sauver, mais cela ne faisait qu'augmenter sa peine. Dans sa maison, dans toutes les pièces réside encore le sang, son sang, lorsqu'Elle l'avait trainé partout. Sang incrusté, maudissant les lieux à jamais. Dans une pièce, tout au fond, au sous-sol, des chaînes pendent lamentablement. Quelques mots.



Shendya
Ton sang pour ma Liberté




Comment exprimer ce qu'elle à ressentit, une fois libre ? Elle avait alors neuf ans, atterissant dans un orphelinat qui n'était pas ce qu'elle attendait, et elle le savait. Mais ce fut seul ce bref séjour qui lui vallu sa premiere amie. Elle partit peu apres Papillon, s'enfuyant. Volant, tuant, elle était aussi discrete qu'une Louve, aussi sauvage, et ne laissait derriere elle qu'un hurlement. Sauf qu'elle fut retrouvée... Et assassinée. Enfin... Selon les dires des médias ne parvenant pas à retrouver la Louve qui sévissait. Car jamais elle ne mourut. Dague plantée dans le ventre par une silouhette inconnue, pour une raison inconnue, elle se coupa du monde durant un mois, ne vivant plus, restant imobile, la main tenant la dague qu'elle avait enlevé. Magnifique dague par ailleurs... Au terme de ce mois, elle s'était levée de sa léthargie, adossée contre le mur de la ruelle inconnue dans laquelle tout s'était déroulé, et avait levé les yeux sur la même silhouette que dans ses haines. Tranquillement, attendant la mort, la Louve lui avait rendu sa dague. L'être inconnu la rangea et lui tendit une main. Mais elle se releva sans lui. Il partit, elle le suivit. Voila comment naquit entre le maitre et l'apprentie une relation hors du commun, fusionelle.

Elle apprit qu'elle vivait sur une planète nommée la Terre, dans une galaxie. Elle conn utout de la guerre, de l'histoire des mondes, et son maître l'emmena voyager un peu partout, où elle pouvait tirer des enseignements.


Au final, elle vécu, jusqu'à ce qu'il disparaisse sans laisser de traces, il y a quelques années de là. Que dire à présent ? Elle évolue dans les mondes, cristal à la lame facile, demoiselle au caractère difficile...Elle a passer ses premières 2tudes a Poudlard alors qu'elle faisait un voyage a Londres. Elle y était d'ailleure bonne élève.






IV / Caractère :
Décrire Louve psychologiquement n'est pas évident du tout... Imprévue, dis-je sans voilou véxer celle qui lui tient lieu de seule connaissance du pays. Oui, imprévue. Tantôt patiente, calme et posée, tantôt ardente, impatiente et vivace, tantôt sadique, sado par la même occasion, il lui arrive aussi d'être triste et solitaire, ou même violente et amoureuse (Euh... Ce n'est encore jamais arrivé XD)

Princesse au coeur de diamant, aux pensées de cristal, elle ne connait pas la pitier, ni la faiblesse, qui pour elle sont autant de défauts qu'ils doivent mourir. Par sa main, on voit la décadence du monde, des êtres qu'ils sont tous, et par ses paroles et ses actes, on voit ce qu'a créer l'enfer et l'immondité des hommes... Pour elle, elle n'est pas humaine, elle est Louve. En effet, elle hais tous ce qui as rendu un monde aussi beau, aussi moche. Elle hais aussi ceux qui l'ont créer, cause de la laideur des peuples. Elle hais la faiblesse, ainsi que ceux qui se croient tous puissants, mais qui ne le sont pas. Elle sait éprouver de la méchanceté et du respect envers qui mérite chacun de ces sentiments, elle sait reconnaitre les valeurs des uns, les déshonneurs des autres. Pour elle, tout à un sens, et chaque paroles prononcées sont utiles. Aussi ne parle t'elle pas pour rien, et n'écoute t'elle pas ceux qui lui sont stupide, ceux qui se laissent aller, ceux qui lui déplaisent, et enfin,c eux qui parlent pour ne rien dire... Oui, elle est chiante avec ses principes, mais cela fait partie d'elle même, avec son regard et son rire, si rare, puisqu'elle ne l'accorde que rarement, à ceux qui l'on mérité. Comment vous faire penser que ce n'est une chieuse finie ?

Parlons de son sens de l'observation... Elle n'est pas appellée Louve our rien, et en a toutes les caractéristiques. Ses réflexes sont sudéveloppés, ses capacités impresionnantes, mine de rien. Elle sait être silencieuse, être invisible, inodore, insonore, faire partie du décors, en observant tout aux alentours, notant chaque détails, chaque gestes, chaque paroles... Rien ne lui échappe. Sa mémoire séléctionne le plus important, rejettant ce qui ne sert à rien, fesant d'elle même une jeune fille qui en sait plus sur vous que vous ne pouvez le penser. Avec elle, partez du principe qu'elle sait tout... Que dire d'autre... Sa liberté peux être ? Personne ne peux lui marcher dessus, sans finirla tête tranché, le coeur sortant du ventre et les deux yeux dans la bouche. Vous avez été prévenus, ne venez pas vous plaindre... Personne, PERSONNE ne lui dicte quelques conduites, ses pensées, ses visions des choses... Elle ne dépend de personne, mais fait en sorte que nombre de gens qu'elle n'aime pas dépendent d'elle. D'ailleur, rare sont ceux qu'elle écoute vraiment, et suit leurs conseils ou avis. Elle n'a aucune attache sentimentale, et rejette en tous points l'amour, ne restant avec des mecs que pour s'amuser (Je ne dis pas comment ils finissent), et ses amis sont peu nombreux, voire... Inexistants. D'ailleur, elle n'a eu que deux amies, prénommées Papillon et Vampire (le Vampire étant la seule chauve souris à se nourir de sang chaud, en le sucant de chez victime, anéstésiant la blessure ^^). C'est à ces deux là seules qu'elle peut faire confiance, leur accordant une amitier sans bornes, infinies. On note alors que JAMAIS ces demoiselles ne perdrons l'amitier d'or offerte par Louve... Que rajotuer de plus... Ah, si, un dernier point... Ou avant dernier, je ne sais pas : Louve est arogante, elle est fière d'elle, ne se sous estime pas, mais a plutôt tendance à se juger au juste milieu, c'est à dire sans se sous-estimer, ni se sur-estimer... Sauf qu'il lui arrive d'oublier de le faire envers ses ennemis, et de les sous-estimer... Mais pas de perdre. Perdre ? Une notion qui lui est inconnue. Pour elle, elle perd peux être une bataille, mais elle se débrouille toujours pour gagner la guerre. Je n'irais pas jusqu'a vanter ses qualités de guerrières, mais bon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Louve
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rp avec une louve/sorcelière agile?
» Isolation │Désespoir de la Louve│
» Compte de la louve
» Louve
» Calmer une louve en colère.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IESMP :: Avant tout... :: Ce qu'il faut écrire... :: Vos présentations-
Sauter vers: